Face aux difficultés économiques de son secteur bancaire, l’Espagne s’apprête à demander le déblocage des aides européennes

Constituant, avec la Grèce, un sujet de préoccupation pour de nombreux spécialistes, l’Espagne devrait, selon toute vraisemblance, demander prochainement le déblocage de la première tranche de l’aide européenne de 100  milliards d’euros prévue, un porte-parole du Ministère de l’Économie ayant en effet fait part de l’imminence de la demande, le chiffrement plus précis des besoins des établissements bancaires espagnols devant intervenir à la rentrée.

Vers un déblocage anticipé de 30 milliards d’euros pour aider les banques espagnoles

Particulièrement touchées par les difficultés que rencontrent aujourd’hui la zone euro et le secteur immobilier, les établissements bancaires espagnols devraient ainsi rapidement bénéficier de l’aide du fonds de soutien de la zone euro, la situation de Catalunya Caixa, Novagalicia Banco, Banco de Valencia et Bankia, quatre des plus grands noms du pays, s’avérant être, en effet, très délicate, poussant ainsi le gouvernement à demander le déblocage d’une partie des 30 milliards d’euros déjà approvisionnés au titre de l’aide à l’Espagne, comme vient de le confirmer un porte-parole du Ministère de l’Économie.

Les besoins des banques espagnoles définitivement chiffrés à la rentrée

Apparaissant comme un élément inquiétant pour l’ensemble de la zone euro, la santé économique des banques espagnoles fait d’ores et déjà l’objet de quatre audits menés par des cabinets indépendants, les résultats de ces études devant servir de base à la demande d’aide formulée par Madrid à la zone euro, les premières estimations faisant état d’un besoin proche de 62 milliards d’euros, alors que le secteur bancaire espagnol voit son exposition aux créances douteuses s’accroître, le volume de crédits immobiliers susceptibles de ne pas être remboursés atteignant aujourd’hui 9,42 % du total des emprunts consentis, représentant un montant de 164,361 milliards d’euros.