Malheureusement de plus en plus sollicitée, l’association des Restos du Cœur avait annoncé, à la fin du mois de décembre, avoir besoin encore de 5 millions d’euros pour pouvoir faire face à toutes les demandes qu’elle reçoit, le nombre de personnes démunies ne cessant d’augmenter, en cette période de crise où rares sont les budgets à avoir été épargnés.

Ne pouvant rester indifférent à cet appel, le plus grand groupe bancaire français BNP Paribas a donc versé, par le biais de sa Fondation, un million d’euros à l’association, celui-ci s’étant dit touché, dans un communiqué, par « l’aggravation de la crise économique » et son poids sur les plus défavorisés « qui n’ont pas les moyens de s’alimenter de manière équilibrée ».
Le 26 décembre, Olivier Berthe, le Président des Restos du Cœur, avait, en effet, indiqué avoir « servi l’année dernière 110 millions de repas (860 000 personnes) » et se préparer à en « servir cette année 115 millions », raison pour laquelle il se trouvait là pour demander « un effort supplémentaire pour offrir 5 millions de repas supplémentaires ».

Pour ce qui concerne l’ensemble des associations de soutien alimentaire, les besoins estimés sont en augmentation globale de 5 % à 8 %, ce qui a donc poussé Frédéric Lefebvre, Secrétaire d’Etat chargé du Commerce, à réunir les différents acteurs concernés, à savoir les industries agro-alimentaires et les enseignes de la grande distribution, pour annoncer finalement l’organisation d’un « moment de solidarité », consistant alors dans une grande collecte de denrées alimentaires.

Website Pin
Facebook


Twitter
Myspace
Friendfeed
Technorati
del.icio.us
Digg
Google
StumbleUpon
Premium Responsive